Subscribe to Domaine Jean-Noël GagnardSubscribe to RSS        

100809_0413-saq-trou-75500 kilomètres séparent ces deux métropoles aux liens culturels étroits et cimentés par la langue française. Une fois l’Océan Atlantique traversé, les Français sont toujours accueillis à bras ouverts par leurs cousins québécois. Début août, avec 17 producteurs de Bordeaux et de Bourgogne, j’en ai fait une fois de plus l’expérience lors d’une rencontre conviviale autour du vin et du golf organisée par la Société des Alcools et du Québec.

Le vin est un excellent vecteur de culture et d’échanges sur lequel la S.A.Q. s’appuie pour animer et valoriser son activité première et mercantile de commerce de Boissons et Alcools. Sous sa bannière de prestige, SAQ SIGNATURE, elle met sa passion des vins au service de ses membres en leur proposant des occasions d’explorer, de découvrir et de déguster des produits rares et exclusifs.

C’est donc sur le terrain de golf de René Angélil et Cécile Dion, Le Mirage, que ses membres golfeurs ont été conviés le 9 Août à participer à la 2è édition de son tournoi SAQ Signature et Grands Vins. Pour la plupart novices dans cette discipline, nous autres Français avons eu droit à une courte initiation avant d’être répartis en équipe sur le parcours Carolina et ses 18 trous.

Six points de dégustation avec 3 vins au verre permettaient de déguster les vins de chacun. En été, un vin jeune et expressif, vif et séduisant est idéal, qui plus est pour une activité de plein air. Au trou N°7, le millésime 2008 se prêtait parfaitement au jeu. Ses notes acidulées d’agrumes et de fruits frais entrainaient nos papilles dans une joyeuse farandole rythmée par le tempo du terroir de notre Chassagne-Montrachet 1er Cru Blanc, Les Champs Gain.

Pour clore la journée, un repas de Gala fut servi au Club House permettant à chacun de se retrouver autour de bons mets et d’apprécier quelques uns des 18 grands vins offerts par chacun des producteurs. Cette fois, c’est à la complexité du grand terroir des Caillerets et à la richesse du millésime 2006 que je fis appel pour porter haut les couleurs du Domaine.

Enfin, ce tournoi a permis de reverser un don à la Fondation du Dr Julien qui a pour mission d’assurer l’avancement et la défense des droits des enfants des milieux défavorisés par l’intermédiaire de la pédiatrie sociale.

unesco-bourgogne1La Bourgogne est fière de ses vignobles. C’est pourquoi elle a demandé, dès 2002, l’inscription au registre du Patrimoine Mondial de l’UNESCO de ses vignobles de Côte de Beaune et de Côte de Nuits. J’ai le bonheur d’être de cette région et suis très heureuse de cette initiative. D’autant plus que, si vous aimez les photos de Michel Joly qui illustrent mon site, vous apprécierez ses oeuvres exposées successivement à Dijon, Beaune, au Clos de Vougeot et à Nuits-Saint-Georges pendant plusieurs mois. Et si vous voulez en savoir plus sur les “climats”, ce mot bourguignon pour désigner le terroir, vous en trouverez une présentation sur les pages “Notre Région” de mon site.

Au programme des prochains mois…

- Expositions de photos :
28 mai > 28 août 2010 : Dijon, Place de la Libération
1er sept. > 14 nov. 2010 : Beaune, Hôtel-Dieu, Passage Sainte-Hélène, Porte Marie de Bourgogne
18 nov. 2010 > juin 2011 : Château du Clos de Vougeot
De juin à septembre 2011 : Nuits-Saint-Georges

- Conférences :
• Jean-Robert PITTE : Les climats, une expression de la diversité culturelle, le 29 juin 2010 à 17h
Cellier de Clairvaux, 27 Bd de la Trémouille - Dijon

• Bernard PIVOT : Les mots du vin, le 3 oct. 2010 à 15h
Librairie de l’Athenaeum, 5 rue de l’Hôtel-Dieu- Beaune

• Sylvain Pitiot : Le vignoble bourguignon, ses lieux-dits et ses climats, le 11 déc. 2010 à 17h
Château du Clos de Vougeot - Vougeot

videolestimeeDaniel McKeever partage (en anglais) sa dégustation de L’Estimée 2007 qu’il a beaucoup apprécié. Pourquoi ce nom de L’Estimée pour un vin rouge au pays des blancs ? Depuis le XVème siècle et pendant très longtemps, la famille Paquelin a déployé son arbre généalogique à Chassagne-Montrachet aux côtés de quelques autres familles dont les noms sont encore présents dans le village. Or, faute de descendant mâle, d’autres patronymes ont fait leur apparition dans son état civil. Après celui de Coffinet (1866) et de Gagnard (1925), la branche de Jean-Noël Gagnard se poursuit sous celui de Lestimé (1994). C’est donc sous la forme d’un clin d’œil au dernier venu que cette cuvée à trouvé son identité en s’appellant L’Estimée.

analysesolbatardmontrachet-v2La pose de la première pierre de mon cheminement viticole date de 1989, année de mon arrivée au Domaine.
Pendant une dizaine d’année (1989-1999), la quête de l’essence et de la nature intime et unique de chacun de nos terroirs a servi de fondement à la construction de ma réflexion sur les orientations culturales et environnementales du Domaine.
L’an 2000 a sonné le glas de l’emploi des herbicides dans nos vignes et l’avènement de la culture du sol.
Le retour à cette pratique culturale, que nous exercions encore au début des années soixante-dix, exigea d’importants investissements financiers et humains ainsi que la réorganisation de nos méthodes de travail.
Le travail mécanique des sols (labours, sous-solages, tontes…) est maintenant l’un des principaux postes de notre activité dans les vignes.
Enfin en 2010, le temps est venu de parachever ma démarche et de placer le végétal au sommet de ma construction.
Il y a une décennie nous avions déjà entamé un grand virage avec la sélection massale et la préservation de la biodiversité génétique de nos plants.
En 2010 notre recours à des produits minéraux et non plus de synthèse pour protéger nos vignes contre les maladies et les ravageurs finalise notre conversion en viticulture biologique.
Désormais, le respect et la sauvegarde du capital foncier et végétal du Domaine sont devenus les pierres angulaires de mon Entreprise Viticole.

logograndsjoursbourgogneLes Grands Jours de Bourgogne viennent de fermer leurs portes. Cette 10ème Edition fût pour moi ma première participation à cet évènement qui draine les professionnels et les journalistes du monde du vin.
Placés sous la bannière du millésime 2008, les Premiers Crus Blancs Blanchots-Dessus et Caillerets associés à l’appellation village Les Chaumes, et, en rouge de la Cuvée L’Estimée ont porté haut les couleurs du Domaine Jean-Noël Gagnard.

P001_DEC_MAY10Mars 2010

Stephen Brook et Steven Spurrier dans la revue Decanter du mois de Mars 2010 donnent leur analyse du millésime 2008 pour la Bourgogne.

Les Caillerets 2008 font partie de la petite sélection de vins qui ont retenu leur attention lors de la semaine de dégustations traditionnellement organisée en Janvier à Londres depuis une vingtaine d’années par les marchands britanniques (note de 18/20) : “Epicé, boisé, aux parfums de grillé et de poire. Vin puissant, concentré et riche, majestueux sans être lourd, excellent équilibre et élégant, persistant en bouche”.


allenmeadowsAllen Meadows, critique incontesté des vins de Bourgogne, et plus largement spécialiste des cépages Chardonnay et Pinot Noir, a dégusté tous nos 2008 en cette matinée du 26 Février 2010. Ses notes seront disponibles dans quelques semaines sur son site internet Burghound.com
A suivre…

Samedi 30 Janvier 2010 et dimanche 31 Janvier 2010

stvincent3bisEn 1970, j’étais trop petite pour participer ou même me souvenir de la 1ère Saint Vincent Tournante de Chassagne-Montrachet. L’organisation de cette édition fut pour moi, comme pour bien d’autres de ma génération, une expérience nouvelle et un temps fort.

Pendant un an, les habitants de notre village, vignerons ou non, ont investi de leur temps et de leurs talents dans les préparatifs de cette belle manifestation.

Le jour J, malgré les caprices, la veille, de la météo, tout était en place pour le défilé des quelques 80 Sociétés de Secours Mutuel de Bourgogne conduites par la Confrérie des Chevaliers du Tastevin, pour la messe solennelle célébrée par Monseigneur Minnerath, évêque de Dijon, et les intronisations.

Enfin, les 40 000 visiteurs venus nous accompagner tout au long de ce week-end ont pu goûter à la Cuvée de Chassagne-Montrachet Blanc élaborée pour eux à la récolte du millésime 2008.

Quelle émotion et fierté de faire alors partie de cette grande famille de vignerons bourguignons qui, depuis des générations et des générations, œuvrent à la mise en valeur de ce terroir unique et à la production de ses grands vins.

Quoi de plus normal alors que de partager ces instants de fête et de communion avec sa famille, ses amis et autres invités de passage en débouchant quelques vieux flacons entre deux bans bourguignons!

- Magnums Chassagne-Montrachet Les Masures Blanc 1997

- Bouteilles Bâtard-Montrachet Grand Cru 1990

J’ai eu le plaisir de recevoir récemment Bill Nanson, auteur du blog Burgundy-Report.com.

logo-burgundyreport

Bill était venu déguster les vins dans le millésime 2008 et il en a fait un article intéressant, mettant en valeur la pratique raisonnée que j’applique au domaine. Il a également noté que Claude Bourguignon, le célèbre géologue des terroirs de Bourgogne, s’intéressait à mes vignes et à leur sous-sol. Nous avons eu une passionnante conversation sur les millésimes 2007 et 2008, si différents.

Lire son blog.

Cette année, et pour deux jours, la Bourgogne est la région hôte de l’Union nationale des sommeliers de France (UDSF) pour la tenue de son assemblée générale.

sommellerie

Chassagne-Montrachet à l’honneur

Guidés par le président de l’Association des Sommeliers de Bourgogne, ce sont quelques 100 professionnels du vin qui ont été reçus ce dimanche après-midi à Chassagne-Montrachet par les 27 vignerons du village qui avaient répondus présents à l’appel de Jean-Claude Wallerand.

Parmi cette importante délégation on a pu noter la présence de Philippe Faure-Brac élu meilleur sommelier du monde à Rio (Brésil) en 1992.

Ce fut donc l’occasion pour eux de re-découvrir les appellations blanches et rouges de notre village par la dégustation de la soixantaine de vins présentés majoritairement dans les millésimes 2008 et 2007 mais aussi à travers quelques 2006.

Le Domaine Jean-Noël Gagnard

J’avais sélectionné pour illustrer le domaine Jean-Noël Gagnard trois 2006. Pour l’appellation village, il y avait notre Masures en blanc et notre Cuvée L’Estimée en rouge.
Et en 1er Cru je présentais mon Coup de Cœur blanc du moment à savoir Les Champs Gain dont vous avez la description dans la rubrique Hier, J’ai Bu.

grapes

Début juillet, les vignes, délaissées par les viticulteurs et leurs compagnons, ont retrouvé leur quiétude estivale.

Amoureusement entretenus et bien disciplinés, les rangs se laissent engourdir par le soleil et la chaleur. Aussi, parfois fortement arrosés, ils laissent éclater leur vigueur exigeant alors un rognage supplémentaire.

Sous le manteau vert, les raisins se portent bien.  Quelques grains commencent déjà à se colorer comme sur cette photo que j’ai prise à Chassagne dans notre parcelle de Premier Cru Clos Saint Jean. En année moyenne, ce stade végétatif est observé aux alentours du 5 août !

flower

Les Lys sont en fleur et selon l’adage populaire, le vigneron bourguignon compte 100 jours après leur floraison pour déterminer la date des vendanges.

Ainsi nous pourrions commencer les vendanges début septembre.

A l’heure actuelle, le Chardonnay est en début de nouaison et le Pinot Noir en fin de floraison, ce qui se traduit par une avance de 13 jours par rapport à 2008.

2009 est en 2ème position en matière de précocité sur les quinze dernières années, juste derrière 2003.

3guys

Ô Lieu dit Vin

Pour souffler la première bougie de leur cave à vins et restaurant, Gorane Djuric et Antoine Andrieu ont convié clients et vignerons à un mini salon festif.

Ici, les vins sont classés selon leur couleur et leur palette aromatique et peuvent être consommés moyennant un droit de bouchon de 5 euros.

Ainsi, notre Chassagne-Montrachet Rouge Cuvée L’Estimée 2004 est à l’affiche des vins au verre.

Enfin, deux soirs par mois, ce jeune et dynamique tandem organise des animations œnologiques.

Cet événement est mis en place par le Comité de Viticulture de la Côte d’Or (C.V.C.O.) en collaboration avec la Société des Alcools du Québec (S.A.Q.).  Cette action s’adresse au consommateurs/amateurs de vins de Bourgogne, membres du Courrier Vinicole (S.A.Q).

Nous sommes 50 producteurs ou négociants à jouer aux Ambassadeurs de la Bourgogne et à participer aux 2 évènements suivants:

“Le Grand Salon des Vins de Bourgogne 2009″ (c’est la 2ème édition/ le 1ER : en 2007)

Samedi 14 MARS 2009: 11H00-16H00 Hôtel Centre Sheraton de Montréal

Chaque producteur fera déguster 2 vins de sa production.

Pour ma part il s’agira :

- Chassagne-Montrachet « Les Champs Gain » 1ER Cru Blanc 2006

- Chassagne-Montrachet « Clos Saint jean » 1ER Cru Rouge 2005

“Le Grand Dîner de Bourgogne”

Samedi 14 MARS 2009: 18H00 Hôtel Centre Sheraton de Montréal

Chaque producteur se trouvera à une table différente et parlera de son domaine mais aussi de la Bourgogne.

2 vins du domaine seront servis à ma table :

- Chassagne-Montrachet « Les champs Gain » 1ER Cru Blanc 2004

- Santenay « Clos de Tavannes » 1ER Cru Rouge 2004

Caroline LESTIMÉ et son époux Hubert LESTIMÉ (X88) seront heureux de vous recevoir accompagnés de vos amis, et de vous faire déguster quelques-uns des vins du domaine Jean-Noël Gagnard à l’occasion du 19ème Salon des Vignerons Polytechniciens le dimanche 15 mars 2009 de 11h à 19h en l’Hôtel de Pulpry, 12  rue de Poitiers, Paris.

Caroline était chez Justerini & Brooks, 61 St. James’s Street, London, SW1A 1LZ. Tél. : +44 (0)207.484.6400, fax : +44 (0)207.484.6499

Caroline Lestimé était à Londres le 7  janvier 2009 pour y présenter son
millésime 2007. Une dégustation était organisée par Berry Bros. & Rudd,
3, St. James’s Street

Au printemps, la floraison est perturbée par le froid et la pluie. Localement des phénomènes de coulure et de millerandage sont observés.

Par la suite, les températures continuent à rester fraîches voire inférieures aux normales saisonnières en août et en septembre.

La croissance végétative est lente et entrecoupée par de nombreux épisodes orageux.

La vigilance est de mise dans les vignes et les traitements raisonnés contre l’oïdium et le mildiou doivent intervenir au bon moment.

Le 14 Septembre, le vent du Nord tant attendu fait enfin son entrée. La couverture nuageuse est balayée et le soleil brille dans le ciel bleu.

Le temps frais, sec et ensoleillé va permettre aux raisins de continuer leur maturation dans de bonnes conditions.

Les prélèvements de baies dans les vignes sont essentiels et me permettent d’orienter les vendangeurs dans les vignes ayant atteint la maturité physiologique.

Le 25 Septembre les vendanges commencent. Les raisins sont beaux.

Le 6 Octobre les derniers coups de sécateurs sont donnés dans notre parcelle de Bourgogne Hautes Côtes de Beaune Blanc.

Au final, après des mois de stress, les résultats des analyses sous le pressoir et à l’encuvage sont réjouissants. Les taux en sucres sont très satisfaisants et équilibrés par une belle acidité.

Le millésime 2008 semble assurément prometteur avec de la puissance aromatique et de la fraîcheur pour les blancs, de la concentration et de belles couleurs pour les rouges.

Tous les espoirs sont donc permis en blancs, et les petits rendements en rouge sont encourageants.

Caroline Lestimé était à Londres en  janvier 2008 pour y présenter son millésime 2006.

Lundi 7 janvier, La dégustation était organisée par Berry Bros. & Rudd, 3, St. James’s Street

A  l’occasion du 11ème Salon des Vignerons Polytechniciens de Lyon, le domaine Jean-Noël Gagnard vous présentera quelques-uns de ses vins le Samedi 17 novembre 2007 au Cercle Mixte des Officiers, 22 avenue Leclerc, 69007 Lyon de 11h. à 19h.

Revolution Theme - Copyright © 2009 · All Rights Reserved