Subscribe to Domaine Jean-Noël GagnardSubscribe to RSS        

6 juin 2009 à Chassagne-Montrachet

flower

Les Lys sont en fleur et selon l’adage populaire, le vigneron bourguignon compte 100 jours après leur floraison pour déterminer la date des vendanges.

Ainsi nous pourrions commencer les vendanges début septembre.

A l’heure actuelle, le Chardonnay est en début de nouaison et le Pinot Noir en fin de floraison, ce qui se traduit par une avance de 13 jours par rapport à 2008.

2009 est en 2ème position en matière de précocité sur les quinze dernières années, juste derrière 2003.

octobre 2008 à Chassagne-Montrachet

Au printemps, la floraison est perturbée par le froid et la pluie. Localement des phénomènes de coulure et de millerandage sont observés.

Par la suite, les températures continuent à rester fraîches voire inférieures aux normales saisonnières en août et en septembre.

La croissance végétative est lente et entrecoupée par de nombreux épisodes orageux.

La vigilance est de mise dans les vignes et les traitements raisonnés contre l’oïdium et le mildiou doivent intervenir au bon moment.

Le 14 Septembre, le vent du Nord tant attendu fait enfin son entrée. La couverture nuageuse est balayée et le soleil brille dans le ciel bleu.

Le temps frais, sec et ensoleillé va permettre aux raisins de continuer leur maturation dans de bonnes conditions.

Les prélèvements de baies dans les vignes sont essentiels et me permettent d’orienter les vendangeurs dans les vignes ayant atteint la maturité physiologique.

Le 25 Septembre les vendanges commencent. Les raisins sont beaux.

Le 6 Octobre les derniers coups de sécateurs sont donnés dans notre parcelle de Bourgogne Hautes Côtes de Beaune Blanc.

Au final, après des mois de stress, les résultats des analyses sous le pressoir et à l’encuvage sont réjouissants. Les taux en sucres sont très satisfaisants et équilibrés par une belle acidité.

Le millésime 2008 semble assurément prometteur avec de la puissance aromatique et de la fraîcheur pour les blancs, de la concentration et de belles couleurs pour les rouges.

Tous les espoirs sont donc permis en blancs, et les petits rendements en rouge sont encourageants.

septembre 2007 à Chassagne-Montrachet

Avril fût si chaud, sec et ensoleillé qu’à mi-mai il semble acquis que les vendanges seront précoces et envisageables aux alentours du 20 Août. Et chacun organise alors son planning en prévision.

Les pluies de juillet ne semblant pas vouloir s’interrompre, stress et doute s’installent peu à peu, en même temps que les premiers jours du mois d’août. Plus les jours passent, moins le temps s’arrange, et plus le moral baisse. Seule la vigne semble faire front aux agressions du froid et de l’humidité. Jusque là l’état sanitaire reste satisfaisant.

Le soleil revient timidement fin août. Les contrôles de maturité réalisés 2 fois par semaine montrent une nette évolution des sucres et de l’acidité.

Le jeudi 30 Août le vent du nord arrive en sauveur. En quelques jours il sèche les foyers de pourriture qui commencent à se développer, et concentre les jus.

Revolution Theme - Copyright © 2009 · All Rights Reserved